MediaNet

Actuel et factuel

CAN 2021

Le Gabon arrache un nul face au Ghana (1-1)

Le Gabon peut remercier Jim Allevinah. Grâce à un joli but du Clermontois en fin de match, les Panthères ont pris un point précieux face au Ghana (1-1) vendredi à Yaoundé, et conservent la deuxième place du groupe C. Les Ghanéens, longtemps en tête au score avec un but magnifique de l’ancien Marseillais André Ayew, sont troisièmes et peuvent nourrir des regrets.

Le Ghana n’y arrive pas. Les Black Stars ont concédé un match nul frustrant sur le fil face au Gabon lors de la 2e journée du groupe C, vendredi à Yaoundé (1-1). André Ayew a joliment ouvert le score (18e) mais les Ghanéens se sont montrés passifs en seconde période et ont fini par subir l’égalisation des Panthères par le Clermontois Jim Allevinah (1-1). Après cette rencontre qui s’est terminée dans la confusion avec un début de bagarre, le Ghana est troisième avec 1 seul point pendant que le Gabon en compte 4 à la deuxième place. Victorieux des Comores, un peu plus tôt, le Maroc est d’ores et déjà qualifié avec 6 unités.
Le film du match
Absents lors du premier match du Gabon pour cause de Covid, Pierre-Emerick Aumbameyang et Mario Lemina ont eu la malchance d’apprendre qu’ils ne pourraient pas non plus affronter les Black Stars en raison d’un risque cardiaque. Bruno Ecuelé-manga, lui, était bien présent en défense centrale malgré une cheville douloureuse et les Panthères ont entamé la rencontre avec une belle envie offensive. Le Dijonnais a même été contré de justesse dans la surface adverse (6e).

André Ayew montre la voie

Les partenaires de Denis Bouanga ont pourtant reculé dès la fin du premier quart d’heure quand les Ghanéens ont réussi à mieux ressortir le ballon. Ils ont vite été sanctionnés par André Ayew, servi dans l’axe à 25 mètres avant d’envoyer une belle frappe rasante au fond des filets de Jean-Nöel Amonome (0-1, 18e). L’ancien Marseillais a signé son 23e but en sélection mais surtout son 10e dans une CAN.
Son frère Jordan, aligné sur l’aile droite, s’est également montré volontaire et percutant dans une première période dominée par les Black Stars. Après la pause, les Gabonais sont toutefois revenus sur le terrain avec de bien meilleures intentions même si Bouanga a vite été remplacé par Allevinah et n’a pas franchement apprécié (53e). Si Aaron Boupendza, buteur contre les Comores (1-0), est resté terriblement discret, le sélectionneur Patrice Neveu n’a pas forcément été mal inspiré car le nouvel entrant Allevinah s’est rapidement montré.

Frustration et coup de poing

Le Clermontois a obligé le gardien adverse Joseph Wollacott à sortir à gauche de sa surface pour remporter un face-à-face (60e). Il a aussi permis au Gabon de pousser de plus en plus fort et de mettre la pression sur Alexander Djiku et les défenseurs ghanéens. Côté Black Stars, le Rennais Kamaldeen Sulemana n’a pas proposé grand chose et a été remplacé (61e). Malgré un coup franc dangereux de Jordan Ayew (80e), le Ghana n’a pas réussi à faire le break et s’est donc exposé à une mauvaise surprise en fin de match.
Après une alerte signée Boupendza (85e), l’égalisation est venue du pied gauche d’Allevinah qui a marqué d’une frappe croisée rasante à gauche de la zone de vérité (1-1, 88e). De quoi provoquer une grosse frustration chez les Ghanéens et notamment Benjamin Tetteh, entré en jeu pour quelques secondes mais qui a eu le temps de mettre un coup de poing à Boupendza après le coup de sifflet final et d’être logiquement expulsé. Le Ghana jouera sa dernière chance de voir les huitièmes de finale face aux Comores mercredi prochain pendant que le Gabon défiera un Maroc qui a déjà validé son ticket pour la suite de la compétition.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *