MediaNet

Actuel et factuel

Niger

Mahamadou Issoufou « ressuscite » l’ex-président Ali Saibou

Avant son départ du pouvoir, Mahamadou Issoufou veut rendre un hommage à Ali Saibou, ancien chef d’Etat qui a dirigé le Niger de 1987 à 1993. En effet, le président nigérien a lancé, le 27 janvier 2021 à Niamey, les travaux d’un échangeur de trois niveaux qui porte le nom de son prédécesseur (mort  le 31 octobre 2011), surnommé encore le père de la décrispation politique du Niger.

Situé sur la voie de l’aéroport, cet échangeur, qui sera le quatrième dans la capitale va nécessiter un investissement de plus de 47 millions d’euros (31,8 milliards de FCFA) et sera entièrement financé par l’Etat nigérien. Les travaux vont durer 26 mois et seront réalisés par la société Sogea Satom. À travers ce chantier, inscrit dans le cadre du programme «Niamey Nyala», Mahamadou Issoufou veut tenir sa promesse : réaliser quatre échangeurs à Niamey. Pour le choix d’Ali Saibou, il dira : « c’était un grand chef militaire, rassembleur, mais aussi un grand chef d’Etat. Il mérite cet hommage ».

C’est suite à la mort de Seyni Kountché, à Paris, que le Général Ali Saibou prend les rênes du pays, assure l’intérim puis organise les élections démocratiques qui verront la victoire du présidentiel de Mahamane Ousmane. Mais ce dernier n’aura pas le temps de finir son mandat, puisqu’il est court-circuité par un coup d’Etat du général Ibrahim Baré Maïnassara en janvier 1996.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *