MediaNet

Actuel et factuel

Avec SenEau

A quand la fin du calvaire des populations ?

Face à la persistance de la pénurie d’eau qui se généralise, les abonnés regrettent le départ de la Sde, remplacée par SenEau qui plonge les ménages dans une situation intenable.

La situation de pénurie d’eau créée par SenEau est intenable. Tous les abonnés  qui déploraient un manque d’eau avec la Sénégalaise des eaux  ( Sde) sont entrain de regretter la mise à l’écart de cette société. Les ménages vivent pire avec SenEau  qui distribue très mal le liquide précieux en plus de remettre des factures de plus en plus chères.

Depuis l’installation officielle de SenEau qui remplace la Sde pour la distribution de l’eau dans les centres urbains du pays, les Sénégalais souffrent. Les robinets passent à sec et des quartiers qui n’avaient pas de problèmes d’approvisionnement avec la Sde, sont sans eau. Avec SenEau ,des pénuries d’eau semblables à celles du temps de l’éclatement   du tuyau de la Sones sont légion. Si le manque d’eau agace les consommateurs, c’est que nulle part il est signalé de panne dans le réseau. Aucune explication plausible n’est donnée aux abonnés. Ce qui est constaté et fort déplorable, c’est que depuis l’installation  officielle de SenEau, la distribution de l’eau est de plus en plus décriée. Que ce soit à Dakar ou à l’intérieur du pays, pour obtenir un bidon d’eau, il faut s’armer de courage. Daouda Ndiaye, un habitant de  Dakar déçu par SenEau déclare : « ce n’est pas chaque jour que l’eau tombe du robinet » Exprimant sa colère, un abonné de Castor déclare : «c’est  vraiment difficile d’avoir de l’eau. Nous nous levons à 4h du matin pour trouver un robinet souvent sec »

 

renseigne t-il.  .

 

 

 

Suez qui a gagné le marché du contrat de raffermage au détriment de la Sde est une société française. Elle tarde à répondre à l’attente des abonnés qui espéraient avec cette société une remise à niveau de  la production et des réseaux d’adduction et de distribution. Les abonnés  espéraient que SenEau avait les capacités  requises pour    faire face à la demande en eau croissante. Car, c’est à ce prix que la  crédibilité de ce secteur vital pour la survie et le développement pourra être restaurée. Ce ne sont pas les citernes déployées qui vont pallier  les besoins en eau des abonnés.

SenEau, qui, malgré ses assurances, continue de distribuer très mal le liquide précieux, remet aussi des factures très chères.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *