MediaNet

Actuel et factuel

Grand Magal de Touba

La plus populaire des fêtes religieuses du Sénégal

Entre trois millions et quatre millions de fidèles voir plus se retrouvent chaque année à Touba pour le Grand Magal.

La ville de Touba, dans le centre du Sénégal accueille chaque année pour son grand magal, des  millions de fidèles. Pour les membres de la confrérie mouride, ce pèlerinage annuel est l’occasion de saluer la mémoire de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927).

L’entrée nord de la ville sainte des Mourides au Sénégal se fait par une immense porte. Dans une intense frénésie, comme attirés par un aimant, les fidèles foncent vers Touba, à l’instar de Mamadou, âgé de 25 ans. « C’est parce que tout ce que tu demandes ici, Dieu l’accorde, explique-t-il. C’est pour cela qu’on vient toutes les années ».

Lamine n’a pas supporté les embouteillages. Toute la semaine, Touba est saturée. Le jeune homme venu de la capitale Dakar a préféré sauter du bus. « A peine 15 kilomètres jusqu’à la Grande mosquée. Il faut marcher. On n’a plus le choix », dit-il en éclatant de rire.

Immense fête

Djibril, lui, atteint enfin la Grande Mosquée, tout en entonnant des khassaides, des poèmes écrits par Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927). « On est venus ici pour célébrer celui qui nous a aidés, celui qui nous a transformés en vrais hommes, celui qui nous aime devant Dieu, explique-t-il. Il a tout fait pour nous ».

Chaque année, le magal est marqué par une fête et une volonté de partager des mets ( berndé). Les fidèles qui participent au Grand Magal de Touba vont prier toute la journée devant le tombeau du premier des khalifes, Cheikh Ahmadou Bamba.

Premier khalife des Mourides, fondateur de la ville de Touba, ce dernier a été arrêté par le colon français en 1895 puis envoyé en exil au Gabon. Le Grand Magal de Touba marque chaque année la date de cet exil forcé. Pour les Mourides, impossible de manquer cette fête religieuse également très populaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *