MediaNet

Actuel et factuel

GAMBIE : DERNIER BAROUD DE YAYA JAMMEH

Il appartient à ceux qui n’ont cessé d’applaudir cette alternance en Gambie de prendre leurs responsabilités sans aucune faiblesse.

Si jamais, la communauté internationale s’y emploie comme elle le fait en ce moment avec Nkurunziza au Burundi, Kabila en Rdc et d’autres tyrans dormants, il serait à désespérer de la stabilité de toute la région ouest – africaine.

L’obligation d’encadrer cette alternance nette et sans bavure aux yeux du monde, incombe derechef au Sénégal.

Les conditions de la paix en Casamance en dépend, sa survie géo stratégique aussi.

Yaya Jammeh ne doit pas revenir au devant de la scène politique gambienne. Il ne peut plus se prévaloir d’une quelconque disposition démocratique à reconnaitre sa défaite et doit se plier à la décision de son peuple.

A moins pour lui, qu’il veuille plutôt aller retrouver Taylor et compagnie à la Cpi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *