MediaNet

Actuel et factuel

Tchad l’Assemblée nationale abroge la peine de mort et interdit les mariages précoces

23b9bd57-e500-42eb-9a04-ca6b4d462357_cx0_cy2_cw0_w377_r1_s_r1

Le président tchadien Idriss Deby avait promulgué en 2015 une loi punissant d’un emprisonnement de 5 à 10 ans et d’une amende de 500.000 à cinq millions de FCFA (750 à 7.500 euros) toute personne qui contraint une personne mineure au mariage.

Il s’est engagé à bannir le mariage des mineurs d’ici 2020, avec le soutien du Fond des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

Le nouveau code pénal sanctionne cependant toujours l’homosexualité, qui n’est plus considérée comme un crime mais comme un délit, passible d’une amende ou d’une peine de prison avec sursis.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *