MediaNet

Actuel et factuel

Case des Tout-Petits

Thérèse Diouf se trompe d’époque !

Redynamiser et restaurer la Case des Tout-Petits était à l’origine de la mission à elle confiée par le président Macky Sall dès son accession à la magistrature suprême en 2012.

La voilà qui en fait un credo en…2017 !

C’est maintenant qu’elle en parle, d’ailleurs sans aucune capacité intellectuelle à se faire comprendre.

Cinq années durant lesquelles elle a plus battu le macadam, en toute violence contre ses propres camarades de parti qu’innover et restaurer comme l’indiquait sa lettre de mission.

Très contestée par la Cojer qu’elle dirige avec un conservatisme politicien, la directrice de la case des tout-petits s’applique à se positionner en direction des législatives prochaines eu égard à son avenir incertain et quasi compromis à la Cojer malgré son maintien à la tête de la dite structure par le président Macky Sall. Rappelons que le chef de l’Alliance pour la République a  décidé de la maintenir à son poste malgré la limite d’âge qui la relègue chez les adultes.

Occupée à combattre toute velléité de changement, elle n’en démontre pas moins une absence de vision dans la gestion de la case des tout-petits étant entendu qu’aucune innovation palpable n’est en vue, sinon à polémiquer sur des sujets hors…sujet dans lesquels d’ailleurs elle n’affiche aucune compétence. Ses bourdes demeurent légendaires tant elles frisent le ridicule qui a enseveli nombre de politiciens professionnels que la force de l’insulte a ensevelis dans les décombres du mépris populaire. À titre d’exemple, la rumeur de l’arrivée prochaine du pape du Sopi. « Le retour de l’ancien président Abdoulaye Wade est un non événement. Je mets en garde les libéraux du PDS (Parti démocratique sénégalais) contre toute tentative de perturbation de l’ordre public » « Je lance un appel aux autorités du ministère de l’intérieur pour l’interdiction de toutes manifestations tendant à semer des troubles dans le pays ».

Les réformes et autres restructurations de la Case des Tout-petits envisagées par la directrice générale risquent fort de tomber en désuétude tant il reste établi que sa patronne n’en dégage aucune forme de pertinence encore moins de concentration sur ses attributions qu’elle a du mal à assumer .

Capture1

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *