MediaNet

Actuel et factuel

Meurtre de Lala Camara à Manchester

 L’Angleterre montre châtie le criminel

Le vendredi 8 mars 2019, Lala Kamara, âgée de 26 ans, a été assassinée chez elle par le frère de son fiancé, Moustapha Dia.

L’enquête subséquente sur sa mort a révélé que Lala avait découvert que Dia lui volait de l’argent et des biens, ainsi que son partenaire, afin d’acheter de la drogue.

En mars 2019, alors que son partenaire était absent, Dia a étranglé Lala dans l’appartement qu’ils partageaient à Denton.

Le partenaire de Lala, Khadim Dia était de plus en plus inquiet car il n’arrivait pas à la joindre. Il a donc demandé à une amie de vérifier si elle allait bien. C’est alors que l’amie a découvert le corps de Lala dans l’appartement et a alerté les services d’urgence.

Moustapha Dia, meurtrier de Lala Camara

Moustapha Dia a été arrêté par la police peu de temps après.

Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre, les policiers ont saisi le téléphone de Dia et découvert une série de recherches sur Internet qui avaient eu lieu le samedi 9 mars 2019 (le lendemain du jour où la police pense que Lala a été assassinée). Les recherches portaient sur des articles intitulés “emprisonnement à perpétuité en Angleterre et au pays de Galles” et “condamnation à vie pour un constructeur qui étranglait son ex-partenaire dans le North Yorkshire”.

Dia n’a pas répondu à toutes les questions posées par les détectives lors d’un entretien avec la police, mais a avoué son crime le premier jour du procès.

Le mercredi 4 septembre 2019, Moustapha Dia , né le 27 août 1997  àAshton Road, Denton, a été emprisonné à Manchester Crown Court, Crown Square, à perpétuité pour avoir plaidé coupable de meurtre. Il doit purger une peine minimale de 23 ans et 187 jours avant une probable libération.

L’inspecteur-détective Cheryl Chatterton, membre de l’équipe des incidents majeurs de GMP, a déclaré: “Mes pensées les plus sincères vont à Lala et à ses proches alors qu’ils continuent à essayer de comprendre ce qui s’est passé. Les actions ignobles de Dia ont emporté la vie d’une jeune femme qui avait tant de perspectives devant elle. C’était une femme qui voulait s’occuper des autres et poursuivre une carrière en soins infirmiers et nous sommes tous attristés de savoir qu’elle a été tuée dans des conditions aussi horribles. Bien que je sache que rien ne peut ramener Lala, j’espère que la peine d’aujourd’hui amènera une forme de réconfort.”

Medianet.sn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *