MediaNet

Actuel et factuel

Relation avec la Corée du Nord

L’Onu a tort de l’interdire au Sénégal

Des entreprises Nord Coréennes continuent d’exercer au Sénégal, alors que des sanctions prises par le conseil de l’Onu l’interdisent formellement aux pays membres. Les sanctions exigent que tout travailleur Nord Coréen en place soit expulsé avant la fin de 2019.

 Pourtant, le 05 janvier 2018, le régime de Macky Sall avait pompeusement déclaré  au conseil de sécurité de l’ONU avoir réagi  aux sanctions les plus récentes, en fermant la société Nord coréenne “Mensudae Overseas Project Group of Companies” (MOP).  Cette société a été enregistrée en tant que personne morale sous le numéro SN-DKAR-B69303? LE 23 AVRIL 2008 et opère principalement dans le secteur de la construction.

Le gouvernement est allé jusqu’à refuser des visas de cour séjour aux travailleurs Nord Coréens. En raisons de ces mesures. Que de simples déclarations, sans effet immédiat respectant les sanctions. Au Sénégal, par exemple la société “Mensudae Overseas Project Group of Companies” (MOP), a construit en 2010 le monument de la renaissance Africaine, une statue de bronze géante, ayant permis à l’entreprise d’empocher la somme de 16 milliards de la part de l’Etat. Ces mêmes Coréens ont construit la mosquée Massalik et sont présents dans les chantiers du promoteur Mbackiyou Faye.

 

Medianet.sn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *