MediaNet

Actuel et factuel

PSG se prend les pieds dans le tapis

La tete a l'envers

Sans inspiration, le Paris Saint-Germain s’est pris les pieds dans le tapis contre Manchester United (1-2), mardi, pour son entrée en lice en Ligue des Champions. Une fois de plus, Thomas Tuchel n’a pas trouvé la clé pour répondre aux problèmes posés par Ole Gunnar Solskjaer. Tuchel est passé à côté contre Manchester United. La défaite de mars 2019 lui avait fait terriblement mal. Celle d’octobre 2020 va le mettre encore un peu plus en difficulté. Thomas Tuchel ne s’y attendait pas forcément, mais son Paris Saint-Germain a encore une fois subi la loi de Manchester United (1-2), mardi, lors de la 1ère journée de la Ligue des Champions. Un revers que le coach allemand n’a rien fait pour éviter. Tuchel a raté son match En effet, le technicien parisien a été absent des débats de la première à la dernière minute. Au niveau de la composition, Tuchel s’est trompé en alignant trois milieux récupérateurs incapables de faire des différences. Trois joueurs au profil similaire qui n’ont jamais réussi à faire la liaison avec des attaquants mal placés. Entre un Kylian Mbappé qui a commencé en pointe, là où il peine à peser sur les défenses ainsi qu’un Neymar qui était partout et nulle part, le PSG a donné l’impression de ne pas avoir de capitaine à sa tête. Si l’idée de faire sortir Idrissa Gueye pour Moïse Kean et passer à un 4-2-3-1 plus cohérent par rapport aux caractéristiques des joueurs sur le terrain, Tuchel n’a jamais haussé le ton pour demander à ses stars d’effectuer les replis défensifs afin d’éviter que l’équipe ne soit coupée en deux. Face à ces difficultés, le coach parisien a réagi en incorporant trop tardivement Rafinha, qui restait sur une bonne note à Nîmes (0-4), puis en faisant rentrer deux latéraux avec Colin Dagba et Mitchell Bakker là où des ajustements dans l’axe auraient été plus judicieux. Tuchel l’a senti… après coup A l’issue de la partie, Tuchel a une nouvelle fois montré qu’il subissait les événements avec un discours peu convaincant. «On n’a pas eu la capacité de contrôler le match, de jouer plus simple, d’être plus patients. C’était dur pour nous ce soir. On a manqué de beaucoup de choses, défensivement comme offensivement. Tactiquement, techniquement, dans l’intensité, dans le contre-pressing, ce n’était pas nous» , a analysé l’entraîneur allemand dans un français bien plus approximatif que lors des soirs de victoire. Plus surprenant encore, sa sortie en conférence de presse, quelques minutes plus tard. Pour Tuchel, l’ambiance n’était pas bonne avant le coup d’envoi. «Avant le match, l’ambiance était un peu trop calme. J’ai eu un sentiment bizarre car d’habitude on met beaucoup de musique, très fort. Mais j’ai eu l’impression que c’était trop calme. J’ai cru qu’on était concentré, je ne voulais rien forcer» , a rajouté l’ancien technicien du Borussia Dortmund. Un discours qui ressemble à celui du printemps 2019 face au même adversaire. Visiblement, rien ou peu de choses ont changé… Que pensez-vous des choix de Tuchel ? Est-il toujours l’homme de la situation ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *