MediaNet

Actuel et factuel

Zlecaf

les pays africains ne sont pas prêts

Le secrétaire général de la Zlecaf craint que la mise en œuvre du libre-échange intra-africain, censée démarrer ce mois-ci, soit lente, car de nombreux États ne disposent pas d’installations frontalières.

La plupart des pays africains ne sont pas prêts à appliquer les termes de la Zone de libre-échange continentale africaine, entrée en vigueur le 1er janvier, selon son secrétaire général, Wamkele Mene.

Cinquante-quatre nations africaines se sont engagées à rejoindre la Zlecaf mais, sur les 33 pays qui ont ratifié l’accord jusqu’à présent, beaucoup ne disposent pas des procédures douanières et des infrastructures nécessaires pour faciliter le libre-échange, a déclaré le Sud-Africain, expert en commerce élu par l’Union africaine en février 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *