MediaNet

Actuel et factuel

Djieulak Peul

Le puits de gaz en feu fait fuir les populations

A Djieulak Peul : les populations désertent leurs maisons à cause de bruits insolites pour se réfugier dans les villages environnants. « Depuis 3 jours, des bruits insolites et assourdissants ressemblant à des explosions proviennent régulièrement du puits en flammes ». Selon Abdou Gadiaga, « depuis 3 jours, des bruits insolites et assourdissants ressemblant à des explosions proviennent régulièrement du puits en flammes,  et font fuir les populations. »

En fait, l’extinction qui était prévu pour un délai de deux semaines tarde encore à se réaliser, et les habitants, vaincus par une inquiétude grandissante, ont trouvé plus sage d’évacuer leurs domiciles pour aller dans les villages environnants. Ils disent « ne plus dormir à cause d’explosions de plus en plus fortes et persistantes. »

Le bilan provisoire, dans le fond, n’est pas que de deux morts, il continue de s’alourdir matériellement et financièrement. Le bilan provisoire, dans le fond, n’est pas que de deux morts (un ingénieur de l’entreprise et un gendarme qui était chargé de veiller sur le bassin de rétention), mais il continue de s’alourdir matériellement et financièrement.

En effet ces déplacements de populations  entrainent d’autres dépenses, et même les premières prévisions pour le coût de la réparation, qui était estimé à environ deux milliards, sera forcément révisé à la hausse. Selon d’autres sources, notamment ,  le problème est que « la difficulté n’est pas d’atteindre le feu, mais plutôt d’atteindre la source de la fuite ; car  les trous situés à la surface sont identifiés,  mais la situation dans le puits n’est pas maitrisée. Les  trous visibles sont  bouchés, mais pas les autres, et c’est cela qui inquiète les habitants de  Djieulak Peul. »

Ceux qui étaient pour l’option de laisser le gaz brûler et se consumer n’auraient-ils pas en partie raison ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *