MediaNet

Actuel et factuel

Avec ou contre Sonko

L'affaire du viol présumé divise les familles

Après avoir mis sens dessus dessous la classe politique, des foyers qui font les frais de l’Affaire Sonko. Des jeunes gens s’en prennent publiquement à leurs géniteurs tout simplement parce qu’ils n’approuvent pas la position de leur parent sur Sonko.

Ousmane Sonko: Plongé dans une affaire de mœurs, il divise des familles

L’affaire Ousmane Sonko emprunte d’autres proportions. Une affaire de mœurs opposant une jeune fille âgée de 20 ans à un autre citoyen nommé Ousmane Sonko prend une proportion démesurée. Celui qui est accusé par la jeune fille Adji Sarr est un homme politique. Membre de l’opposition, il était sorti troisième à l’issue de l’élection présidentielle de 2019.

Voilà Ousmane Sonko, un homme politique, seul représentant de son parti à l’Assemblée nationale, grâce au seul système du «plus fort reste» lors des élections législatives de 2019 qui se retrouve au-devant de la scène. Face aux accusations de «viol» portées contre lui par une jeune fille du nom de Adji Sarr, Ousmane Sonko en attendant la levée de son immunité parlementaire ce vendredi, crie au complot politique.

Les faits ont emprunté une autre tournure. Le débat est devenu très passionné. Au point que voilà une affaire qui est allée jusqu’à diviser des familles.  Ces défenseurs pensent que c’est une affaire montée de toutes pièces par l’Etat face à un adversaire devenu son opposant le plus farouche, mais surtout ragaillardi par son score, à l’issue de la présidentielle de 2019 dont le scrutin s’est déroulé sans la participation de ténors de l’opposition en l’occurrence Khalifa Sall et Karim Wade.

L’affaire Ousmane Sonko divise des familles… Au point que des enfants se mettent à croiser l’opinion avec leurs parents. Avec son irruption sur la scène politique, le leader du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) est devenu avec cette affaire l’opposant le plus médiatisé du pays. Des foyers font les frais de l’affaire Ousmane Sonko. Des jeunes gens qui s’en prennent publiquement à leurs géniteurs tout simplement parce qu’ils n’approuvent pas la position des gens de Pastef.

La preuve, entre le commissaire Keïta par son propre fils… Jacques Keïta qui a fait une sortie sur Seneweb pour dénoncer la politique de Macky Sall et le complot politique dont il dit Ousmane Sonko être la victime. Il en a vraiment le droit. Seulement, il ajoute être déçu par la position de son père ..…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *