MediaNet

Actuel et factuel

Liga

 le PSG dopé financièrement, sa douleur pour Messi

Parti en croisade contre le Paris Saint-Germain, Javier Tebas a reçu une lettre particulièrement salée du club de la capitale en début de semaine. Un coup de pression qui n’a visiblement pas l’air d’inquiéter le président de la Liga, peiné par le récent départ de Lionel Messi du FC Barcelone.
Javier Tebas a encore cartonné le PSG.
Rien ni personne n’arrêtera Javier Tebas. Sérieusement recadré par le Paris Saint-Germain , contre qui il est parti en croisade ces dernières années, le président de la Liga n’a pas bougé d’un iota sa position sur le club de la capitale française, qu’il accuse toujours de déstabiliser le marché des transferts. Le dirigeant espagnol n’a d’ailleurs pas manqué de remettre une pièce dans le distributeur pour pointer du doigt son ennemi préféré.
Tebas accuse le PSG de dopage financier
Dans un long entretien accordé au quotidien catalan Sport, le patron du football espagnol en a remis une couche, une de plus. «Le problème du fair-play financier actuel est qu’il est toujours a posteriori. C’est un modèle qui doit être amélioré et appliqué plus tôt. C’est clair que ce qui s’est passé avec le PSG est intolérable, comme avec Manchester City et d’autres équipes. Je le répète, c’est intolérable, c’est du dopage», a pesté l’avocat, qui a mis en avant ce qu’il estime être une anomalie pour un club moins prestigieux que les cadors historiques du Vieux Continent.
«Au cours des trois dernières années, le PSG a reçu des injections d’argent à hauteur de 800 millions d’euros. Et ses recettes commerciales sont supérieures de 20% à celles de géants européens comme le FC Barcelone, le Real Madrid ou Manchester United. C’est impossible, c’est hors du marché. Si cela ne s’arrête pas, le football finira par être dominé par 20 cheikhs dans 20 clubs différents. Il est nécessaire d’avoir de bons contrôles économiques, harmonisés, et peut-être l’intervention de l’Union Européenne, car cela fausse énormément les marchés», a préconisé Tebas.
Messi, Tebas a du mal à l’encaisser Sans surprise, l’Ibère n’a que peu apprécié le récent départ de Lionel Messi, en fin de contrat, du FC Barcelone pour le PSG.

Une perte pour la Liga dure à encaisser.

«Ronaldo, Guardiola, Mourinho… Nous avons eu la chance d’avoir les deux meilleurs joueurs du monde dans les deux meilleures équipes de la planète. Nous avons pu en profiter pour placer la Liga au premier rang mondial.

Le départ de Messi a peut-être été le plus douloureux, car je le considère personnellement comme le meilleur joueur de l’histoire. Il ne méritait pas de partir comme ça, pas seulement du Barça, mais aussi de la Liga», a soupiré Tebas. Le début d’une nouvelle ère qu’il a visiblement du mal à accepter…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *