MediaNet

Actuel et factuel

Nuit de naissance du prophète Mouhammad (psl)

Une célébration pleine de bienfaits

“Sa Célébration conformément à la Sunna (Tradition) nous conduit vers le Paradis ; par elle les bienfaits augmentent en faveur du sincère qui glorifie”. V47 (Jazbul Qulub de Khâdimu-r-Rasûl)

Pour éviter ainsi toute innovation, les pieux anciens ont toujours recommandé sa célébration conformément à la Tradition (Sunna), c’est à dire :

– La lecture du Saint Coran et des Panégyriques de l’Elu (Paix et Salut sur Lui),

– Et le fait d’offrir des réceptions et des réjouissances à l’honneur de tous.

Parlant de SUNNA, en explicitant des propos de Khâdimu-r-Rasûl, Serigne Saliou M’backé (cinquième khalif du Mouridisme) donne la précision suivante :

“Quand on entend le Cheikh dire : Sa Célébration conformément à la SUNNA (Tradition), c’est parce que chez les ancêtres on la vivifiait de façon qui ne s’accordait pas à la bonne voie. S’agissant proprement de la Tradition, quand on la dit, ce n’est pas dans la perspective des actes obligatoires et traditionnels qu’on connaît évidement sous obligation d’une part et tradition de l’autre, non. La perspective de la Tradition consiste ” Au chemin que DIEU avait tracé à Tes prédécesseurs” S33 V38/S33 V10

Ce qui signifie “qu’on a légiféré” “qu’on a prescrit”, en accord avec “la voie réglementaire”

Par ” tradition” donc on entend : “ce qu’on établit conformément à la tradition”, et quand tu entends dire Sunnite, “Sunniyu” (celui qui se conforme à l’orthodoxie musulmane), cela ne veut pas tellement dire : se conformer aux actes obligatoires en ajournant les traditionnels, en pensant que c’est simplement une pratique non obligatoire. Tradition” Sunna” veut dire plutôt la Voie de la Réglementation. Cette Voie est connue de tout le monde, c’est différent des actes obligatoires et traditionnels en soi, du point de vue étymologique la voie de la Tradition Prophètique (Sunna ) c’est le Chemin de DIEU “la voie que DIEU avait tracée…” S33 V38

Donc on a pas dit que la célébration est une obligation traditionnelle, on a simplement dit de la vivifier selon la Tradition, c’est procéder à la récitation du Coran et des Eloges du Prophète et donner des réceptions en l’honneur des gens” Cf. sermon Serigne Saliou MBACKE pronnoncé le 19 Safar 1412H. (30 Août 1991)

Les bienfaits de sa célébration énumérés dans Jazbul Qulûb de Serigne Touba

1.    Quiconque la célèbre conformément à la Tradition obtiendra toutes les grâces rattachées à sa célébration.

2.    Sa célébration conformément à la Sunna (la Tradition) nous conduit vers le Paradis ; par elle, les bienfaits augmentent en faveur du sincère qui glorifie

3.    Quiconque célèbre la Naissance de notre Prophète qui est la Porte de la Bonne Guidée, point il ne sera soumis au Règlement des Comptes Demain ; alors, honore et glorifie cette 4.    Quiconque célèbre la Naissance de la Meilleure Créature, en l’occurrence le Plus Louangé (Ahmad), celui-là est comme un martyr ayant combattu à Badr et ce, sans illusion

5.    Celui qui fait une dépense à l’occasion de la célébration de son Honorable Anniversaire, en biens, sans gaspillage, fut-ce l’équivalent d’un “dirham”

6.    Celui-là est comme quelqu’un ayant été présent le Jour de “Hunayn” avec patience et le Jour de Badr ; puis ayant soutenu la Meilleure Créature qui facilite la compréhension

7.    Celui qui célèbre la Naissance de notre Prophète qui est la Porte de la Bonne Guidée ne sera pas contrôlé Demain, au moment du Règlement des Comptes désarmant

8.    Celui qui assiste à l’Anniversaire de la Naissance de la Meilleure des créatures, en la célébrant par la communion, dans la réjouissance, avec du sucre ou de la viande

9.    Celui-là est certes nanti de ce qui pérennise la joie et il ne rencontrera pas de malheur le Jour du Rassemblement des Communautés

10.    Celui qui présente un repas à celui qui chante ou lit un texte liturgique, pour l’honorer, réunira les bienfaits des gens doués d’une force de décision spirituelle

11.    Celui qui récite des panégyriques, lors de la célébration de la Naissance de la Meilleure des créatures, sur quelque chose pour l’oindre, celui-là verra, pour cette chose, un essor de plus en plus bénit

12.    Si on récite sur de l’eau des panégyriques, lors de la célébration de la Naissance du Meilleur du genre humain, le fait de boire de cette eau préserve de la machination de Satan, par la Grâce de la Créature Purifiée

13.    L’absorption de cette eau, grâce à l’Exaucé, illumine le cœur et le vivifie, sans défaut, et celui qui l’absorbe sera préservé du malheur

14.    La vivification [de la célébration] de la Naissance de l’Annonciateur des Bonnes Nouvelles protège les familles et les demeures, elle renferme le Remède des cœurs pour tout individu se réclamant de sa Direction.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *