MediaNet

Actuel et factuel

Recyclage !

Si le Sénégal en faisait une priorité

Le recyclage est une activité importante de l’économie et des conditions de vie des pays développés…

Le recyclage est un procédé de traitement des déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication. L’un des exemples qui illustre ce procédé est celui de la fabrication de bouteilles neuves avec le verre de bouteilles usagées.

Le recyclage a deux conséquences écologiques majeures :

•  la réduction du volume de déchets, et donc de la pollution qu’ils causeraient (certains matériaux mettent des décennies, voire des siècles, pour se dégrader) ;

•  la préservation des ressources naturelles, puisque la matière recyclée est utilisée à la place de celle qu’on aurait dû extraire.

C’est une des activités économiques de la société de consommation. Certains procédés sont simples et bon marché mais, à l’inverse, d’autres sont complexes, coûteux et peu rentables. Dans ce domaine, les objectifs de l’écologie et ceux des consommateurs se rejoignent mais parfois divergent ; c’est alors le législateur qui intervient. Ainsi, en particulier depuis les années 1970, le recyclage est une activité importante de l’économie et des conditions de vie des pays développés. »

Si on comprend bien, les pays en voie de développement sont entièrement exclus de cette pratique qu’est le recyclage. Que nous vaut cette exclusion?  Mme Awa Ndiaye témoigne : «

Je me rappelle étant enfant, j’adorais lire les romans tels que “Rahan, le fils de la jungle“, Blake le Roy, et un peu plus tard les romans à l’eau de rose comme les harlequins. Pour satisfaire ma soif de lecture, je rassemblais toutes les bouteilles vides que je pouvais trouver à la maison pour aller au marché Tiléne les échanger contre des romans et livres. Je faisais pareillement avec les journaux.  Inconsciemment, je faisais ce qu’on appelle du recyclage sans le savoir. Je suis sûre que beaucoup d’entre vous se reconnaitrons dans cette pratique, même si pour certains, leur “recyclage “étaient pour d’autres fins.

Semblant de Recyclage?

Les vendeurs qui échangeaient mes bouteilles ou journaux contre des livres ou magazine, eux, à un niveau primaire également faisaient du recyclage. Les bouteilles,  je crois, étaient bien désinfectées et vendues à d’autres utilisateurs. Les journaux eux, étaient également utilisés par d’autres marchands en guise d’emballage. Je ne disconviens pas, que ce genre de recyclage n’égale aucunement le recyclage industriel  mais, c’est là où le recyclage commence.  Je dirais donc que le recyclage n’est pas une chose nouvelle, ni une pratique propre aux pays développés mais plutôt une pratique un peu plus courante dans les pays développés.

Un peu plus courante parce qu’il y’a les adeptes et défenseurs de l’environnement qui en ont fait une mission de  défendre et de sauver la planète des impuretés et toxines qui la détruisent chaque jour et qui sont causées par notre espèce. Un peu plus courante également parce que, le gouvernement de ces pays n’a pas le choix si ce n’est de créer des lois et programmes qui visent à encourager le recyclage et la protection de l’environnement, autres ils perdent des voix durant les élections. Les officiels des pays développés sont tenus responsables de leurs programmes de protection de l’environnement et, doivent répondre devant le public quand il y’a des failles dans ces programmes ou, quand ils ne répondent pas aux attentes de la population, contrairement à la population Sénégalaise. Les Sénégalais sont réactifs et non proactifs ; ils attendent que le malheur s’abatte sur eux avant de nous casser les oreilles avec des « Dieu est grand » ou « c’est le destin, c’est ainsi que Dieu le voulait » alors que Dieu ne nous tend pas tout à tout bout de champs, IL veut que les hommes LUI tende la perche afin de les aider (aide-toi, le ciel t’aidera).

Dans les pays en voie de développement, je me demande si les gens sont beaucoup plus préoccupés par leurs problèmes de santé ou par la faim, que par la protection de leur environnement, qui pourrait se manifester entre autre, par la pratique du recyclage. Je suis convaincue que si les Sénégalais ne recyclent pas assez, c’est par manque d’information et surtout parce qu’ils ne sont pas conscients des bienfaits et des profits (financiers) qui découlent du recyclage.  Le gouvernement n’a pas joué son rôle dans la conscientisation des Sénégalais. Mais comment le pourrait-il ? Surtout quand cette population elle-même ne le veut pas. On ne peut pas être plus prophète que le prophète, n’est-ce pas ? A voir les belles maisons qui sont construites à Dakar, mais qui sont entourées par les déchets, on ne peut s’empêcher de dire   « Vraiment ? », mais ceci est un autre débat ».

Recyclage et protection de la nature

Tout ceci pour dire, que recyclage et protection de la nature et de l’environnement vont de pair. Cette pratique, très lucrative pourrait bénéficier aux Sénégalais de plusieurs manières. D’abord, il faut commencer par instaurer un system bien réfléchi de  recyclage qui pourrait créer des emplois, seulement si le gouvernement diversifie les centres de recyclage et encourage les Sénégalais à recycler moyennant une petite compensation ; c’est la politique de la récompense pour encourager les bonnes habitudes. Ensuite, avec la diminution des déchets, les Sénégalais se porteraient un peu mieux et leur environnement pourrait être impeccable avec bien sûr, une grande exagération de ma part. Une meilleure santé ne pourrait être qu’un des fruits qui résulterait du recyclage et de la protection de la nature et de l’environnement. Tout ce qu’il faut c’est une éducation et conscientisation des masses allant dans ce sens, de même que,  des gens pour diriger par l’exemple.

Que faut-il recycler ?

Pour ne nommer que quelques,  tout ce qui est papier (journaux, magazines, livres etc…) verre, aluminium (cannettes par exemple) et, sachets plastiques pourraient être recyclés et non jetés a la poubelle.

On n’y pense pas, mais l’électricité doit être recyclée. Même si les appareils électroniques sont éteints cependant, toujours branchés, ils utilisent toujours de l’énergie. Habituez-vous à débrancher vos appareils tels que télévision et surtout vos chargeurs portables.

Beaucoup de produits sont à base de pétrole, inclus le savon, les produits en plastique, les détergents, utilisez les produits naturels. Dieu seul sait que c’est la richesse de l’Afrique ! Les occidentaux et autres viennent dans nos contrées pour puiser de nos richesses naturelles, et nous revendre cette poubelle qu’ils appellent les produits finis dont nous raffolons comme un ours du miel, alors que ces produits, à l’encontre du miel, nous détruisent. Nous devons consommer Sénégalais et reprendre contrôle de notre patrimoine (un autre débat) naturel.

Comment recycler ?

Amasser tout ce qui est papier et les regrouper et faire de même pour les bouteilles, aluminiums,  ensuite aller les          déposer dans les dépôts de recyclage, ou les laisser dehors pour le ramassage par la société qui récupère les déchets, du moins cela se passe de la sorte dans les pays développés. Alors comment se fait le dépôt de recyclage dans les pays en voie de développement comme au Sénégal ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *