Burkina

Les membres de l’ex gouvernement priés de se tenir à carreau

La junte militaire du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) a rencontré les membres du dernier gouvernement de Roch Kaboré le 26 janvier 2022. Il leur a été instamment demandé d’éviter tout acte pouvant entraver la marche du nouveau pouvoir.

L’éphémère équipe conduite par Lassina Zerbo, dont la liste avait été publiée le 13 décembre 2021, était au complet en cette matinée du 26 janvier 2022 à la présidence du Faso, à l’exception du Premier ministre lui-même.

Au cours de la rencontre, qui a été brève, selon plusieurs participants, le MPSR a fait passer quelques consignes aux ministres du dernier gouvernement de Roch Kaboré :

–  ils devront éviter de poser tout acte pouvant faire obstacle à la marche du MPSR qui ne reculera pas ;

–  s’ils sont libres de leurs mouvements, leur périmètre de déplacement doit se limiter à Ouagadougou d’où ils ne pourront sortir que sur autorisation expresse.

Le MPSR a rassuré les anciens ministres que la junte ne détient aucune autre personne en dehors du président Roch Kaboré qui est en résidence surveillée dans une villa de Ouaga 2000 depuis l’après-midi du lundi 24 janvier.

L’ex Premier ministre Lassina Zerbo est ainsi libre de ses mouvements dans sa résidence privée à Ouaga 2000. S’il n’était pas présent à cette rencontre, certains ministres assurent avoir pu lui parler au téléphone.

L’ex président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, serait aussi libre de ses mouvements dans sa résidence.

Ces deux personnalités ne sont donc pas détenues et ont même toujours à leur service les éléments de sécurité qui leur étaient affectés.

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), l’ex parti majoritaire dont Alassane B. Sakandé est aussi le président, a publié dans la même journée de ce 26 janvier 2022 une déclaration dans laquelle il condamne le coup d’Etat du MPSR comme une forfaiture et où il exige la libération immédiate du président Roch Kaboré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous post Propos malveillants contre l’Afrique
Next post Coup d’Etat au Burkina
Close