Affaire Infantino : un procureur suisse visé par l’enquête pénale contre le patron de la FIFA

Read Time:1 Minute, 24 Second
Le procureur fédéral suisse Cédric Remund a été entendu vendredi en qualité de prévenu dans l’affaire impliquant le président de la FIFA Gianni Infantino.
 La procédure pénale ouverte en juillet 2020 en Suisse contre Gianni Infantino pour “incitation à l’abus d’autorité, violation du secret de fonction et action pénale”, a connu un développement.  Cédric Remund, le procureur fédéral suisse en charge de plusieurs enquêtes concernant la FIFA depuis 2015, a été entendu vendredi en tant que prévenu au sujet de trois rencontres secrètes, en 2016 et 2017, entre le président de la FIFA et l’ancien procureur suisse Michael Lauber.
 Le magistrat anti-corruption du Parquet de la Confédération suisse (MPC), Cédric Remund, avait précédemment démenti avoir participé à une réunion le 16 juin 2017 dans une salle de réunion au premier étage de l’hôtel Schweizerhof à Berne, en compagnie de Gianni Infantino, Michael Lauber, André Marty, ancien porte-parole du MPC, et Rinaldo Arnold, ex-directeur juridique de la FIFA.
Il a affirmé avoir pris un jour de congé pour “écrire un article scientifique”.  La justice suisse tente de déterminer s’il a participé à cette réunion, où cinq sets de collations ont été commandés.
Cédric Remund était en charge de l’enquête visant Sepp Blatter et Michel Platini, les anciens présidents de la FIFA et de l’UEFA, dans l’affaire dans laquelle ils ont été acquittés du paiement prétendument abusif de deux millions de francs suisses.  Il a interviewé Michel Platini en 2015. Il a également mené l’enquête pénale ouverte en 2016 sur un contrat douteux signé en 2006 par Gianni Infantino, alors directeur des affaires juridiques à l’UEFA.  Cette enquête a ensuite été clôturée en novembre 2017 par Cédric Remund.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous post Pétrole et gaz du Sénégal : Prés de 888 milliards de FCFA de recettes attendues sur la période 2023-2025
Next post Cedeao : l’intense lobbying des Nations unies pour punir les changements constitutionnels
Close