MediaNet

Actuel et factuel

L’AMBASSADEUR D’IRAN

PROPOSE À MATAR BA UN MATCH AMICAL

L’ambassadeur de l’Iran au Sénégal, Mohammad Reza Deshiri, a suggéré au ministre sénégalais des Sports, Matar Ba, de s’atteler à l’organisation d’un match amical entre les équipes nationales seniors des deux pays.

Le diplomate iranien a fait cette proposition lors d’une audience que lui a accordée M. Ba, selon un communiqué du ministère des Sports. Au cours de la rencontre, Mohammad Reza Deshiri a souhaité « l’organisation d’un match de football entre les deux sélections nationales », affirme le communiqué. Le Sénégal est 20e au classement mondial mensuel de la Fifa. C’est également la première des équipes africaines de ce classement. L’Iran, qui a pris la 30e place mondiale, est numéro 2 de la Confédération asiatique de football, selon le dernier classement mensuel publié le 17 septembre par la Fifa.

L’ambassadeur d’Iran a également proposé à Matar Ba une coopération dans plusieurs disciplines sportives, dont la lutte.

Il a parlé à M. Ba du yuhanan, une discipline sportive pratiquée en Iran et qui ressemble à la lutte traditionnelle sénégalaise, selon le communiqué. « Le diplomate iranien a présenté au ministre les préparatifs de l’organisation du 50e anniversaire des relations entre le Sénégal et l’Iran prévu en 2021 », ajoute la même source. « L’ambassadeur, qui a reçu la visite du président de la Fédération sénégalaise de karaté (…), en vue de la tenue de compétitions entre les deux équipes nationales, a aussi abordé des sujets relatifs aux accords de coopération entre le Sénégal et l’Iran », lit-on dans le communiqué.

Matar Bâ a salué « les excellentes relations diplomatiques et économiques » qu’entretiennent les deux pays. « Le ministre des Sports s’est dit très honoré d’accompagner l’Iran dans l’organisation des festivités [prévues pour] la célébration du 50e anniversaire des relations entre les deux nations », affirme le communiqué. M. Ba et l’ambassadeur d’Iran ont pris l’engagement d’ »œuvrer au développement des échanges d’expériences et d’informations entre les deux pays, dans les domaines liés à la pratique sportive, notamment la formation des cadres administratifs et techniques au management, la médecine, les sciences, la diplomatie sportive ». De même ont-ils pris l’ »engagement de faire du sport un facteur d’approfondissement et de développement des liens d’amitié et de fraternité entre les deux pays ».

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *