MediaNet

Actuel et factuel

Orientations sexuelles

Le Senegal teste positif a toutes les deviances

On n’en a pas encore fini de mesurer l’ampleur. Des organisations comme Jamra ne cessent de sensibiliser et de mettre en alerte sur le phénomène, les associations LGBT gagnent du terrain au Sénégal. Ces dernières bénéficient de puissants soutiens et relais qui leur permettent d’étendre leurs tentacules. Elles avancent, agissent en toute impunité, car bénéficiant de la part de pays occidentaux, à travers leurs ambassades, ainsi que d’ONG installées au Sénégal.

Le phénomène est devenu inquiétant. Les homosexuels et lesbiennes sont à l’assaut du Sénégal. Récemment, on a parlé de ces filles prises en flagrant délit et qui se faisaient filmer dans des scènes mettant en valeur le lesbianisme. Le Sénégal est en train de perdre certaines de ses valeurs. Des Occidentaux qui prétendent participer à des actions de développement au Sénégal se cachent derrière elles, pour tout simplement mettre en évidence des pratiques qui n’ont rien à voir de notre culture.

Aujourd’hui, ils sont patrons d’ONG, des banquiers, auditeurs, des femmes d’affaires, des avocates, des artistes… qui prônent ces valeurs contraires aux nôtres. Le pire, c’est qu’ils savent où trouver leurs cibles. Ils agissent dans les banlieues, et choisissent parmi les jeunes démunis et défavorisés, les plus exposés à leur propagande, à qui, ils font miroiter des financements.

Ils déclarent s’activer dans le développement, la politique et le social, mais tout ça n’est qu’un prétexte pour travestir nos valeurs. Des organisations occidentales qui pourtant mènent des lobbys dans leurs pays d’origine pour qu’elles n’acceptent chez elles que certaines de nos valeurs y soient pratiquées. La France a récemment affiché toute sa fermeté pour lutter contre la polygamie dans son sol. Pourquoi, doit-elle nous imposer l’homosexualité, le lesbianisme chez nous.

Les autorités doivent être fermes sur la question. Et, il est curieux que les activistes, des organisations de la société civile deviennent muets sur la question et laissent l’association Jamra seule, mener la bataille pour que l’homosexualité et le lesbianisme ne soient jamais tolérés au Sénégal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *