MediaNet

Actuel et factuel

Commission de discipline du Conseil supérieur de la magistrature

Téliko rejugé o par une instance autrement composée

En entendant la réaction  de l’Union des magistrats du Sénégal ( Ums) qu’il préside, Souleymane Téliko ne compte pas rester les bras croisés face à la mesure de blâme décidée à son encontre. Me Elhadji Diouf, qui est un de ses avocats annonce une requête en appel et rappelle que les magistrats ont besoin de plus d’indépendance pour jouer leur rôle.

La mesure de blâme décidée à l’encontre de Souleymane Téliko va être réexaminée en appel, selon un de ses avocats. Me Elhadji qui conteste au nom de son client le blâme qui lui est infligé renseigne qu’une requête en appel va être déposée. En effet, dans les textes qui régissent le fonctionnement du conseil supérieur de la magistrature, il est aménagé un droit de recours contre les sanctions prononcées par l’instance statuant en matière disciplinaire. Le dit droit est prévu à l’article 18 qui donne droit au magistrat mis en cause d’ exercer un recours devant la Cour suprême. Pour le procès en appel, il se tient hors la présence des magistrats de ladite cour ayant connu de l’affaire, conformément aux délais prescrits. En clair, pour l’appel contre le blâme de Téliko, tous ceux qui ont participé à son jugement ne prendront pas part à son second jugement qui se fera devant la commission de discipline autrement composée.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *