MediaNet

Actuel et factuel

Ligue des Champions

Le Bayern déjà chauffé à blanc avant le retour à Paris

Malgré son écrasante domination, le Bayern Munich a chuté sur sa pelouse contre le Paris Saint-Germain (2-3), mercredi, en quart de finale aller de la Ligue des Champions. Si le résultat a du mal à passer, le club allemand promet l’enfer aux joueurs de la capitale avant le retour à Paris, dans cinq jours.

Müller et le Bayern veulent rectifier le tir à Paris

Un braquage, oui, mais un braquage réussi ! Nettement dominé et très souvent au bord du précipice, le Paris Saint-Germain a obtenu un précieux succès sur la pelouse du Bayern Munich (2-3), mercredi, en quart de finale aller de la Ligue des Champions.

Sans Robert Lewandowski et Serge Gnabry, absents, puis rapidement privé de Léon Goretzka et Niklas Süle, blessés, le club allemand, bien que très pressant, a cruellement manqué d’efficacité. Un scénario difficile à encaisser que les joueurs bavarois comptent bien rectifier dans cinq jours à Paris lors d’une manche retour qui s’annonce épique.

Le Bayern y croit dur comme fer

«On reste confiant, on sait qu’on peut le faire. Ce match prouve qu’on a les capacités. Si on met les buts dedans au retour, je pense que ça le fera. On ne doit pas prendre trois buts à la maison, on va tout donner au retour», a lâché Kingsley Coman, confiant, à l’issue de la rencontre pour RMC Sport. Un sentiment partagé par Benjamin Pavard. «Dans une semaine, il y a un match retour, on va tout faire pour se qualifier. (…). On retient ceux qui se qualifient à la fin, peu importe la manière ou la chance. Quand on voit le match, on méritait de gagner donc il faut remettre les mêmes ingrédients et le même état d’esprit, je suis sûr qu’on peut se qualifier», a soutenu le latéral droit français.

De son côté, Hans-Dieter Flick n’a pas voulu se montrer paniqué. Le coach munichois croit dur comme fer à un renversement de situation au Parc des Princes. «Je dois faire un compliment à mon équipe en ce qui concerne la mentalité, le style de jeu. Malgré tout, nous n’étions pas assez concentrés devant le but. J’ai dit à l’équipe qu’il y a encore un match à jouer et on va tout donner pour retourner ce résultat en notre faveur. Cela ne change pas notre mentalité. On va tout donner. Nous savons que Paris est une équipe très forte mais on peut leur faire mal aussi et on veut essayer d’en profiter mardi en essayant d’avoir plus d’efficacité», a promis l’entraîneur bavarois en conférence de presse.

L. Matthäus – «vous n’aurez pas cette chance la prochaine fois»

Pour l’ancienne gloire du club allemand, Lothar Matthäus, Paris aura intérêt à se montrer solide dans cinq jours. «Lewandowski a probablement dû mordre son canapé à la maison et regretter de ne pas être là. Le Bayern a eu tellement d’occasions qu’ils ont laissées passer misérablement. Mais cela reste un grand match, une promotion pour le football. (…) Le Bayern Munich n’a plus la qualité qu’il avait l’an dernier. Bouna Sarr, Marc Roca et Douglas Costa, ce ne sont pas des joueurs du Bayern. Mais je pense que le Bayern a une grande chance de passer au match retour. Paris doit passer une très bonne journée, mais vous n’aurez pas cette chance la prochaine fois», a prévenu le Ballon d’Or 1990 pour Sky Germany. La réponse sera attendue sur le terrain, où les Parisiens ont déjà fait leurs preuves. Que

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *