MediaNet

Actuel et factuel

Incendie du Building administratif

Faut-il soumettre le constructeur à la loi ?

Le secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly a démenti la fermeture pour 1 mois du Building administratif, suite à l’incendie qui a eu lieu le 26 aout dernier. Il a fait savoir que quand les responsabilités seront établies, chaque entité concernée assumera les responsabilités à sa charge, en ce qui concerne le coût de la réparation.

« Il faut nécessairement procéder à cet inventaire. C’est justement d’une enquête technique conduite avec plusieurs structures techniques Agetip, Bureau Véritas et le cabinet Bennet choisi par le bailleur (BOAD). C’est une opération très sérieuse qui nécessite de la patience avant de se prononcer », a dit M. Coulibaly, en réponse à la question sur l’inventaire des dégâts et le coût de la réparation.

Pour régler les charges de la réparation, le gouvernement attend d’abord que les responsabilités soient situées pour se prononcer. Jusqu’ici, ce qui a été prévu est que chaque entité concernée assumera. « Quand les responsabilités seront établies, chaque entité concernée assumera les responsabilités mises à sa charge. L’Etat y veillera », a-t-il promis.

Abdou Latif Coulibaly a aussi démenti la fermeture pour 1 mois du Building administratif contrairement aux informations véhiculées par la presse. Mais au-delà de tout cela, dans cet incendie du building reconstruit à 40 milliards fcfa, il est question de la responsabilité de celui qui a gagné le marché. S’est conformé au cahier des charges ? A t-il correctement exécuté les travaux. Si l’on sait que ce marché a été confié à un vendeur de carreaux qui ne connaît pas en bâtiment, il ya de quoi…..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *