MediaNet

Actuel et factuel

Pour les deux prochaines années

Le FC Barcelone détaille sa stratégie mercato

Le vice-président économique du FC Barcelone Eduard Romeu a livré un discours de vérité sur la stratégie mercato du club blaugrana au regard de sa situation économique.

On le sait, le FC Barcelone traverse une très mauvaise passe sur le plan économique, et ce, même si la nature exacte des chiffres fait encore débat entre l’actuelle direction, présidée par Joan Laporta, et l’ancienne, dirigée par Josep Maria Bartomeu. Le constat est implacable, les Blaugranas ne peuvent pas se permettre de folies, loin de là. Interrogé par Mundo Deportivo et Sport, le vice-président économique Eduard Romeu a été totalement transparent.

«Nous demandons deux ans avant de pouvoir être compétitifs sur le marché. (…) C’est un exercice de prudence : nous ne pourrons pas recruter les meilleurs joueurs du monde dans les deux années à venir. Nous avons aujourd’hui d’autres priorités : baisser les salaires et les remettre à des niveaux acceptables», a-t-il assuré avant d’insister. «La priorité est la baisse de la masse salariale. Je ne dis pas que nous ne devons pas être actifs sur le marché en janvier s’il le faut, mais la priorité n’est là, mais plutôt de travailler sur la baisse de la masse salariale, qui doit nous conduire à une situation pérenne».

Retour aux sources

L’heure est donc aux restrictions et à la promotion de la jeunesse triomphante issue du centre de formation, incarnée par Ansu Fati et Gavi notamment. «Je ne dis pas non à des renforts, mais je ne peux rien promettre. Nous devons nous enthousiasmer avec le centre de formation, La Masia, et nos recrues, qui sont les joueurs qui reviennent de blessures. La colonne vertébrale doit être La Masia et ensuite aller chercher les meilleurs, mais un peu de patience», a-t-il envoyé avant de poursuivre.

«Nous avons un grand groupe de jeunes avec l’ADN Barça. Il serait plus sain qu’il y ait un éventail de joueurs et que l’on ne se concentre pas que sur un seul, comme on a pu le faire avec Leo (Messi). Nous avons de nombreux actifs avec un potentiel commercial et nous ne pouvons pas nous focaliser que sur l’un d’eux. La marque du club est au-dessus des individus», a-t-il conclu, précisant qu’il n’y avait pas de cas Ansu Fati (18 ans), avec lequel le Barça négocie une prolongation. Le ton est donné.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *