MediaNet

Actuel et factuel

L’opération Ballon d’Or 2021

Plein régime pour Karim Benzema

En quelques jours, Karim Benzema est devenu l’un des outsiders majeurs dans la course au Ballon d’Or France Football. Grâce à ses performances avec le Real Madrid et l’équipe de France évidemment. Mais aussi à une grosse campagne de soutien.

Le 29 novembre, à l’issue d’une soirée de gala organisée au Théâtre du Châtelet à Paris, on connaîtra l’identité du Ballon d’Or France Football 2021. Depuis plusieurs mois, un favori semblait se dégager au vu de son palmarès incroyable sur l’année civile et de son influence sur le jeu de Chelsea et l’Italie : Jorginho. Seulement, le milieu de terrain, élu joueur UEFA de l’année, n’a pas derrière lui la même machine médiatique que d’autres stars du ballon rond.

Ainsi, dès la victoire de l’Argentine en Copa América cet été, le premier titre de Lionel Messi avec sa sélection, la Pulga, aujourd’hui au Paris SG après une Copa del Rey et un titre de meilleur buteur de Liga (30 pions) glanés avec le FC Barcelone, est clairement revenu sur le devant de la scène. Sa récente interview à France Football a notamment relancé l’idée d’un 7e trophée annoncé en forme d’hommage et d’apothéose pour le natif de Rosario.

Le Real Madrid lance les hostilités

Robert Lewandowski, à coups de buts et de trophées soulevés avec le Bayern Munich, a lui aussi connu une récente exposition médiatique majeure, après la remise de son Soulier d’Or européen notamment. Cristiano Ronaldo a eu droit à un peu de lobbying de la part de son agent Jorge Mendes et Sir Alex Ferguson, dévoués à sa cause, pour souligner notamment son superbe retour à Manchester United cet été. Désormais, c’est au tour de Karim Benzema d’être sous le feu des projecteurs.

Son but contre l’Espagne en finale de la Ligue des Nations n’est pas passé inaperçu. Ce premier titre avec les Bleus, le seul de son année civile sur le plan personnel, a rappelé à tous qu’il était un candidat plus que crédible. Depuis, la campagne pro-KB9, lancée par le Real Madrid (10 lauréats ont joué pour les pensionnaires du Santiago Bernabéu) notamment, bat son plein. Les déclarations se succèdent. D’anciens vainqueurs passés par la Casa Blanca, comme Ronaldo, Zinedine Zidane ou Fabio Cannavaro, ont pris fait et cause publiquement pour l’international tricolore (92 sélections, 33 réalisations). Des mots qui pèsent forcément sur l’électorat, leur résonnance étant évidemment mondiale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *