MediaNet

Actuel et factuel

Peine contre des passeurs ayant transité par la Mauritanie

L’Espagne les inflige 8 ans de prison

Le tribunal de Las Palmas a condamné à huit ans de prison huit passeurs qui avaient dirigé une expédition d’immigration clandestine depuis la Mauritanie, le 20 août 2020 et a duré deux semaines.

Bilan : 5 décès parmi les passagers à bord du bateau. Le tribunal de première instance avait condamné les intéressés à 17 ans de prison, mais ils avaient préféré avouer leur crime pour bénéficier d’une restriction de peine.

Accusés de crime contre l’humanité, les prévenus, deux maliens et un guinéen, avaient reconnu avoir planifié cette odyssée mortelle, en contrepartie de sommes d’argent de la part des passagers, dont 5 étaient décédés.

Le bateau en question avait quitté les rives de Nouadhibou, le 5 ou 7 août, et était arrivé le 20 août à Grand Canaria, après une opération de sauvetage, avec à son bord 11 rescapés, 4 corps sans vie et 1 blessé en état critique, décédé par la suite dans un hôpital de Grand Canaria.

Les conditions météo trop dures en haute mer, le manque d’eau et de nourriture, la surcharge, l’exiguïté, l’insécurité et l’usage d’embarcation inadaptées rendent dangereuse la traversée de l’atlantique jusqu’aux îles Canaries.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *