MediaNet

Actuel et factuel

Mali

La Guinée ouvre une brèche dans le blocus de la CEDEAO

Dans une déclaration ce 10 janvier, le CNRD, la junte au pouvoir en Guinée, a annoncé que ses ” frontières aériennes, terrestres et maritimes restes ouvertes à tous les pays frères conformément à sa vision panafricaniste “. Des propos qui font allusion aux sanctions imposées par la CEDEAO au Mali, pays voisin.

Rappelant sa suspension des instances de l’institution depuis le 8 septembre 2021, la Guinée soutient n’avoir pas été associée aux décisions prises lors de la conférence des Chefs d’Etat de la région tenue ce 9 janvier.

” La République de Guinée réitère sa volonté de respecter et d’appliquer les conventions, accords et traités bi et multilatéraux auxquels elle est partie “, indique le communiqué lu à la télévision nationale.

La Guinée, qui réitère malgré tout réitère “sa volonté de respecter et d’appliquer les conventions, accords et traités bi et multilatéraux auxquels elle est partie”, ouvre ainsi une brèche dans le blocus économique et commercial que veut instaurer la CEDEAO à l’encontre de son voisin malien. Il s’agit dans les faits d’une bouée de sauvetage pour l’économie malienne qui risquait l’asphyxie. Habitué à passer par les ports de Dakar et d’Abidjan pour ses échanges internationaux, Bamako pourra désormais explorer la voie du port de Conakry comme issue à ses opérations d’import-export, notamment pour le coton, l’une de ses principales sources de devises.

Pour rappel, la CEDEAO a suspendu toutes les opérations commerciales entre ses pays membres et le Mali, à l’exception de biens essentiels comme les produits médicaux et pharmaceutiques, de même que les produits pétroliers, entre autres.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *