MediaNet

Actuel et factuel

Batailles politiques à Kaolack

Tous les coups permis

La bataille pour le fauteuil de maire de la ville de Kaolack s’annonce rude. Entre de grosses pointures du monde des affaires et des politiciens professionnels, Mariama Sarr et Baba Ndiaye devront vendre chères leurs peaux  pour conserver leurs  postes de maire et de président du conseil départemental  de Kaolack.

Dans la course à la mairie de Kaolack, Ndiaye Rahma est candidat à la succession de son épouse Mariame Sarr qui veut rester à son poste. Serigne  Mboup au nom de la coalition And Nawlé est entrain de ratisser large pour la mairie. Le président de la Chambre de commerce  de Kaolack se présente aux électeurs avec un ambitieux programme pour la capitale du bassin arachidier. Il  est présenté par ses partisans comme une valeur sûre et un espoir pour le Saloum.

Mais à  Kaolack, dans la course à la mairie, il ya aussi Baye Ciss  qui passe pour un non fils du terroir,  très soucieux du devenir de la ville. Lui-même se targue d’avoir comme objectif de faire de Kaolack une ville moderne. Baye Ciss n’oublie pas son fief de Médina Baye qu’il veut hisser au rang de cité modèle. Dans cette cité religieuse, déjà, serigne Mboup a consenti d’énormes efforts qui ont fait rallier à sa cause, plusieurs habitants dont des membres de la famille de Baye qui le soutiennent. Quant à Baye, Ciss, pour ceux qui doutent de son poids électoral, ses partisans ne se font jamais prier pour révéler que si le score de Benno dans la région de Koalack lors de la dernière Présidentielle a atteint un certain pourcentage, c’est grâce aux jeunes, aux  associations et groupements de femmes  mobilisés derrière Baye Ciss.  Avec  Serigne Mboup également à Kaolack, le slogan est « l’espoir est permis »

Pour décliner ses ambitions pour la ville de Mbossé,  Serigne Mboup qui a un bilan  en tant que président de la chambre de commerce, ratisse large en direction des prochaines élections. Il charme avec des projets,   les acteurs du transport via les gares routières de Kaolack, discute avec les commerçants, les artisans et toutes les populations afin de s’imprégner de leurs problèmes qu’il s’efforcera de résoudre une fois élu maire de Kaolack.  Face à eux, se trouve  Mamadou Ndiaye Rahma, le candidat de Benno qui est accusé de tous les actes de violence par le camp de serigne Mboup sont la bastonnade de son caméraman à Medina, fait l’objet d’une plainte instruite au parquet de Kaolack.

Un autre candidat de Benno est Pape Demba Bitèye. Novice en politique, il se bat pour le poste de président du conseil départemental occupé par Baba Ndiaye qui est candidat à sa succession.  Mais dans la capitale du bassion arachidier, il ya pas que ces adversaires qui sont sur le terrain politique. La grande coalition Guem Sa Bop est dans la course et ne compte pas jouer les figurants. Ainsi, dans la commune de Kaolack, on compte les coalitions :  MPD/ Liguéey,  And Nawlé / And Liguéey, Gox yu Bess, Jammi Gox Yi, la Grande coalition Gueum Sa Bopp, Yewwi Askan Wi et Benno Bokk Yakaar.

Dans le département (Conseil départemental) , Bokk Gis Gis, Gueum Sa Bopp, And Nawlé/Suxali Sunu Gox, Yewwi Askan Wi et Benno Bokk Yakaar sont en compétition.  Tous veulent  faire dégager Mariama Sarr et Baba Ndiaye de leurs fauteuils.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *